CICATRICES

Les prémices de Knit Surgery...

Avant de me lancer dans le projet Knit Surgery, j'ai beaucoup manipulé de vêtements de seconde main. J'adore chiner, je m'habille beaucoup en vintage et en seconde main, et c'est tout naturellement que j'ai associé cette habitude à mon processus de création. Pourquoi acheter des tissus neufs, lorsque je peux revaloriser des matières déjà existantes ? J'ai donc chiné des vêtements, non pas pour m'habiller, mais pour leur insuffler une nouvelle identité. À la manière d’un chirurgien, je les ai ranimé, et leur ai façonné une nouvelle histoire.

J’avais pour volonté de mettre en lumière ces vêtements qui ont vécu et qui ont tant à raconter, en travaillant autour du language de la cicatrice. La cicatrice que les vêtements peuvent avoir eu au cours de leur usage, mais également les cicatrices que nous portons tous, et que nous percevons bien souvent comme des imperfections. Je voulais leur redonner de la valeur puisqu’elles sont le témoin de notre histoire et constituent une véritable force.

cicatricess.jpg

Il est des cicatrices qui jamais ne changent,
Traces éternelles, impartiales et insensibles
Presque devenues invisibles 
Tant nous les avons chaque jour caressées des yeux

Il est des cicatrices tourmentées,
À demi-closes 
Jamais avouées 
Jamais effacées

Il est des cicatrices qui sont des phares, 
Des lumières qui s’allument alors que la nuit semblait 
Tout recouvrir sans jamais plus ôter son lourd rideau noir.

Il est des marques qui grandissent, 
Que l’on nourrit de nos déceptions, nos peurs, nos désespoirs.

D’autres imperceptibles, 
Immatérielles, et pourtant, 
Qui sont de vives plaies à peine ouvertes et brûlantes.

Il est des marques qui guérissent, 
S’évanouissent et se fondent dans nos chairs. 

Textes, shooting photo, vêtements et MUAH : Margaux Guillerm

Mannequin : Bianca Demkin